Le fils de Dieu m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. Galates 2. 20

Cet ancien acteur américain était connu pour être un alcoolique invétéré. Il avait tenté plusieurs fois de se libérer de cette emprise ; Il avait chaque fois rechuté et en était arrivé à la conclusion que toute délivrance était impossible. Désespéré, conscient du malheur qu’il avait semé autour de lui, auprès de sa femme et de ses deux filles, il décida un soir de se suicider. Avant d’appuyer sur la gâchette, il pensa à Dieu et se dit qu’il devait d’abord lui parler. Ce fut un long appel au secours. Dieu intervint, arrêta son geste et lui donna la force pour cesser de boire. Il découvrit la puissance libératrice de Jésus Christ et la vie nouvelle qu’il donne.

Que de circonstances tragiques et douloureuses peuvent faire sombrer dans le désespoir ! Accidents, catastrophes, maladies, deuils, déceptions, remords… La liste est longue. Des souffrances physiques, morales ou même simplement la peur de l’avenir peuvent ôter le goût de vivre. Mais Dieu, qui aime tous les hommes, peut donner un sens à notre existence. Nous avons tous besoin de l’amour de Dieu pour nous épanouir. « En ceci a été manifesté l’amour de Dieu pour nous : c’est que Dieu a envoyé son fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui » (1 jean 4. 9). La vie qu’il nous propose n’est pas sans difficultés, mais Jésus nous accompagne et sa présence nous donne la sérénité et le bonheur.